Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 19:04

Article issu du blog de Nicolas Dupont Aignan expliquant comment les dirigeants européens tentent d'imposer leur euro-dogmatisme aux différents peuples. L'exemple est tiré du cas grec mais se généralise très facilement à l'ensemble des états prisonniers du désastre de l'euro, ne disposant plus d'eux-mêmes, perdant de plus en plus leur souveraineté nationale.

 

 

Dans un précédent blog, j’expliquais pourquoi le plan des dirigeants européens était voué à l’échec. Refus de consulter les peuples, négation des lois de l’économie réelle qui veulent qu’un pays avec une monnaie trop chère ne peut pas s’en sortir. Les évènements ont été encore plus vite que je ne l’imaginais. Le Premier Ministre grec a compris que son pays était en train de basculer dans le chaos et pour « partir en beauté » ou arracher un ultime soutien improbable, a décidé de consulter son peuple.

On le voit donc, les dirigeants européens n’ont pas tenu une semaine face au mur des réalités. Réalité de l’économie, réalité de la démocratie. Mais le pire est encore à venir car malheureusement ces dirigeants veulent nier l’évidence.

Par vanité, inconscience, incompétence ou cynisme, ils croient pouvoir imposer leur politique qui a pourtant échoué. Ils ne cherchent plus d’ailleurs le bien des peuples, mais croient sauver leur peau électorale et les intérêts du monde financier qui les soutient, en gagnant un peu de temps.

 La déclaration du Président de la République hier soir, sur le perron de l’Elysée, comme le silence coupable de François Hollande, sont surréalistes.

Le Président de la République, élu au suffrage universel, est venu dire aux yeux du monde que le peuple grec n’avait plus le droit de disposer de lui-même. De leur côté, les éléphants socialistes se taisent, préférant l’euro à la démocratie. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant quand tout ce petit monde s’est assis sur le NON du référendum de 2005. Mais quand même, il faut oser assumer à ce point l’inacceptable.

Le passage organisé de l’euro monnaie unique à l’euro monnaie commune, permettrait de redonner aux Nations la liberté monétaire tout en gardant une coordination des monnaies, ce qui est aujourd’hui la meilleure solution.

L’euro mark se réévaluerait automatiquement réduisant l’excédent commercial allemand, les pays du Sud restructureraient leur dette et retrouveraient par une dévaluation le chemin de la croissance.

La France avec un euro franc, très proche de la moyenne des monnaies, verrait sa compétitivité s’améliorer sans danger majeur pour le montant de sa dette. L’ensemble des pays retrouverait surtout la possibilité de ne plus passer par les marchés financiers pour financer leur dette évitant ainsi l’enchaînement des spéculations.

 

http://blog.nicolasdupontaignan.fr/post/Un-sursaut-de-dignit%C3%A9-!

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sortirdeleuro2012 - dans Un déni de démocratie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Sortir de l'euro 2012
  • Sortir de l'euro 2012
  • : SORTIR DU TITANIC AVANT QU'IL NE COULE!! Ce blog vise à permettre au plus grand nombre de citoyens d'ouvrir les yeux sur la triste réalité du désastre de l'euro, dont le bilan catastrophique est désormais incontestable et dont la fin inéluctable se rapproche à grands pas.
  • Contact

Recherche